Catégorie dans Fraîcheur

Retour de l’anticyclone dès jeudi !

Image Pixabay

Une accalmie se dessine pour la seconde partie de semaine. En effet, l’anticyclone des Açores va regonfler sur la France dont la Seine-Maritime à partir de ce jeudi jusqu’au week-end inclus.


Ces conditions vont augurer un temps plus calme, sec et lumineux avec le retour du soleil. Cependant, anticyclone en automne peut être synonyme de phénomènes de basses couches tels que des nuages bas et/ou des bancs de brouillards. Ils devraient être présent durant les matinées de jeudi, vendredi et samedi mais ces derniers devraient être localisés. Ils devraient également se dissiper durant la journée – à confirmer – car ces phénomènes sont difficilement prévisibles.


A la faveur d’éclaircies nocturnes (rayons lunaires), malgré une masse d’air douce en altitude, les températures vont sensiblement chuter. Par exemple, la moyenne des températures minimales est de 8°C jeudi matin, 7°C vendredi matin et 6°C samedi matin. Il est convenu de se couvrir !


De quoi en profiter durant ce week-end prolongé… car les conditions humides devraient revenir la semaine prochaine.

La météo de votre week-end du 8 et 9 octobre

Crédit photo : Pixabay

Samedi 8 octobre : La matinée et l’après-midi s’annoncent lumineuses avec un ciel décoré de nuages de beau temps entrecoupées de belles éclaircies. La soirée s’annonce également calme, sans aucun nuage à l’horizon ! En termes de températures, les valeurs seront hétérogènes entre le littoral et les terres. Par exemple, il fera 8°C à Aumale et Gournay-en-Bray contre 13°C au Havre et Dieppe. Comment ce phénomène s’explique ? Simplement à cause du vent marin qui va souffler près des côtes, limitant la baisse du thermomètre. Dans l’après-midi, les valeurs maximales iront de 15 à 16°C à l’ombre, il fera donc « meilleur » au soleil.

Dimanche 9 octobre : Une très belle journée dominicale en perspective. Si vous avez de prévu de faire une activité extérieure c’est le bon moment. En effet, le ciel sera limpide avec un ensoleillement généreux. Un voile nuageux va gagner l’ouest de la Seine-Maritime en cours de soirée. Il va recouvrir l’ensemble du département dans la nuit de dimanche à lundi. En termes de températures, les valeurs seront hétérogènes avec une matinée très fraîche voire froide avec un risque de gelées blanches notamment dans les vallées les plus profondes. C’est contraire à l’après-midi où un air de printemps va s’installer avec des valeurs maximales entre 17 et 18°C environ.

La grêle, un phénomène localisé et hostile

Qu’est ce que la grêle et comment se forme-t-elle ? Pourquoi est-ce si dangereux que cela ? Notre météorologue Benoît vous explique.

La grêle est un type de précipitation qui se fait sous forme solide. On parle de grêle quand le diamètre des précipitations atteint 5 mm. En-dessous, on parle de grésil. Au-dessus, on parle de grêlon. La grêle se forme au sein d’un cumulonimbus (orage), un nuage qui peut monter à une dizaine de km d’altitude.

A partir de l’automne, la masse d’air se refroidit à toutes les altitudes. A 5500 mètres environ, la température peut descendre jusqu’à -40 voire -50°C. A cette heure et hauteur, la température est descendue jusqu’à -35°C. L’écart de température entre l’altitude et nous est tellement important qu’une certaine instabilité se présente : le nuage monte, monte jusqu’à atteindre un certain sommet et en rencontrant la température positive du sol, l’averse se déclenche. Vu qu’il fait froid là-haut, la précipitation est solide. Ça va tellement vite que la grêle n’a pas le temps de fondre jusqu’au sol : en météo, on appelle ça un « courant descendant ».

C’est un phénomène météo le plus souvent très localisé mais aussi très hostile. En effet, une averse de grêle est prévisible en météo mais en réalité dans notre conduite sur la route ce n’est pas le cas. Ça peut ainsi surprendre de nombreux automobilistes : d’où la dangerosité du phénomène. Une couche de grêle peut très vite se mettre en place et rendre les routes très glissantes, comme la pluie et la neige. Quand la compréhension de ce sujet sera claire, le risque d’accident diminuera…

Première décade de novembre bien pluvieuse !

Depuis le début du mois, un flux d’ouest à nord-ouest circule sur nos contrées apportant de fréquentes perturbations dans son chemin. Résultat, la pluviométrie est déjà importante pour ces 10 premiers jours de novembre.

En effet, Météo76 enregistre durant la période du 1er au 10 novembre 41.2 mm à Dieppe (moyenne de 89mm), 69.5 mm à Rouen (moyenne de 76 mm) et 58 mm au Havre (moyenne de 85 mm). Sachant que ce n’est pas fini, d’autres perturbations sont attendues jusqu’en fin de semaine. On pourrait atteindre la moyenne d’ici le 20 novembre environ…

Sur le long terme, précisément durant la dernière décade de novembre, des conditions plus sèches et fraîches pourraient intervenir avec l’influence des hautes pressions. Tendance qui demande à être confirmée…