Archive dans décembre 2019

L’hiver 2019-2020 le plus froid depuis 30 ans : info ou intox ?

Un article qui fait fureur à cette période de l’année depuis plusieurs années… « L’hiver 2019-2020 pourrait être le plus froid depuis 30 ans » ; « La bête de l’Est arrive cet hiver ». Des titres très accrocheurs (« putaclic ») et des termes grotesques qui incitent le public à cliquer sur le lien pour satisfaire et faire peur à ce dernier.

Problème : en effet, les faux articles sont publiés par des gens qui se font passer pour des spécialistes météo alors que ce n’est pas le cas. Ainsi, les vrais météorologues en subissent les conséquences… je cite « vous savez même pas prévoir à 3 jours, alors à 3 mois ! ». Je souligne le fait qu’il est bon de choisir sa source officielle avant de crier au grand loup…

Bien que les tendances saisonnières soient un sujet encore sensible à prévoir, des progrès ont été observés ces dernières années. En effet, il est possible de déterminer dans les grandes lignes les potentielles anomalies (de températures, de précipitations et d’ensoleillement) pour un trimestre à venir. Par exemple, pour cet hiver, le trimestre décembre-janvier-février est prévu globalement plus doux, plus humide que la normale. En revanche, il est possible qu’un mois sur les 3 soit plus sec et plus froid. Elle est là la complexité de l’étude des tendances saisonnières.

Bref, en résumé : cet article qui revient chaque année est une fake news qui veut vous faire entendre ce que vous voulez écouter, à contrario des météorologues officiels qui tentent toujours au mieux d’apporter leurs expériences personnelles et leurs connaissances acquises.

Bilan climatique de novembre 2019

Photo d’illustration via Pixabay

Le mois de novembre 2019 a été légèrement plus frais, très humide et peu ensoleillé.

Sur la moyenne du mois, un flux d’ouest à nord-ouest humide et frais a été dominant. L’anticyclone des Açores était le plus souvent rétracté sur l’Atlantique, un autre anticyclone puissant a dominé également sur l’Europe du Nord et de l’Est. En Seine-Maritime, les perturbations ont été récurrentes.

Une fraîcheur marquée a été observée sur la période du 8 au 21 novembre ainsi que le 29 et 30 novembre. Les autres jours, les températures ont été soit de saison, soit légèrement au-dessus des normales. La première gelée (température négative officielle) de l’automne a été observée le 20 novembre sur toute la Seine-Maritime.

La pluviométrie a été remarquable ce mois-ci avec des cumuls de pluies notables avec 136,2 mm relevé à Dieppe, 159 mm au Havre et 162,5 mm à Rouen. D’ailleurs, un record de pluie est à la clé à la station de Rouen : en effet, le dernier record date de 1974 avec 160,8 mm. Le nouveau record est donc de 162,5 mm en 2019. Aucun autre record n’a été observé. Le jour le plus pluvieux fût le 15 novembre avec 30,9 mm enregistré à la station du Havre.

Enfin, l’ensoleillement a été exceptionnellement déficitaire. Seulement 39,1h enregistrées en Seine-Maritime, dans le top 3 des mois les moins ensoleillés depuis 1991. Le deuxième date de 2012 et le premier de 2010 avec seulement 29,1h.

Faits marquants de ce mois : une quinzaine d’averses de grêle (en moyenne) a été recensée en l’espace de 24h entre le 11 et 12 novembre en prenant en compte une grosse partie du département ; excédent pluviométrique exceptionnel.

Températures légèrement déficitaires

Par rapport à la moyenne 1981-2010, l’anomalie de température a été légèrement inférieure de -0.5°C, moyennant les 3 stations officielles (Le Havre, Rouen, Dieppe).

Précipitations excédentaires

Les précipitations ont été largement excédentaires de +83 % (~152 mm contre une moyenne de 83 mm) par rapport à la moyenne 1981-2010.

Ensoleillement déficitaire

La durée d’ensoleillement a été déficitaire d’environ -21 % (39.1h contre 60h en moyenne) par rapport à la moyenne 1981-2010.

Bilan climatique de l’automne 2019 : plus doux, très pluvieux et exceptionnellement peu ensoleillé

L’automne 2019 a été marqué par une pluviométrique excédentaire avec un mois de septembre sec, octobre et novembre très pluvieux. Il est tombé l’équivalent de 4 mois de précipitations entre le 1er octobre et le 30 novembre (300 mm en 2 mois) et autant que la période janvier-juin 2019. On a déjà eu des automnes pratiquement aussi pluvieux comme 2013 et 2009 mais sur une période aussi courte il faut remonter 19 ans en arrière, durant l’automne 2000. L’excédent pluviométrique sur le trimestre est de +37 % en moyennant le Havre, Dieppe et Rouen avec un excédent plus marqué à Rouen et au Havre. Cet automne a été aussi plus doux que la moyenne de +1°C tout rond. L’ensoleillement a été déficitaire de -88 % cet automne, le 3ème le moins ensoleillé depuis 2010. Quelques périodes fraîches marquées observées début et fin octobre et durant le mois de novembre.