Météo Seine-Maritime

Bienvenue sur Météo76, le site météo gratuit et expertisé pour le département de la Seine-Maritime.

Vos photos les plus récentes

Retrouvez notre sélection des meilleures photographies météo prises dans le département de la Seine-Maritime.

Citation

Voici une des nombreuses citations sur le climat et la météo que l'on peut trouver :

img

Le climat c’est ce à quoi on s’attend, la météo c’est ce que nous obtenons.

Robert A. Heinlein - Écrivain

Dernières actualités météo

Bilan de l’épisode orageux du samedi 4 juin 2022 en Seine-Maritime

Contexte : une goutte froide s’est isolée de la circulation générale de l’atmosphère en se positionnant au Sud de l’Irlande/large de la Bretagne. Une goutte froide est une anomalie d’air froid en altitude. Dans cette situation, elle a véhiculé de l’air doux et instable sur la France générant un épisode orageux sur de nombreuses régions dont la Seine-Maritime. Voici une carte représentative de la situation.

Carte des géopotentiels (centres d’actions) samedi 4 juin à 16H

Evolution : à 17h05 locale, un premier orage éclate près de Notre-Dame-de-Gravenchon/Petiville/la Frenaye. Il évolue très vite dans un contexte chaud et humide puisqu’il faisait 25.7°C à Petiville à 17h locale (avec un taux d’humidité de 61%). Il produit des précipitations soutenues voire des chutes de grêle parfois (inférieur à 2 cm), s’accompagne de bonnes rafales de vent (aucune indication là-dessus) et d’une activité électrique modérée.


A 17h30 locale, pendant que l’autre orage s’humidifie et se densifie, un autre orage éclate sur les hauteurs de Rouen dont ces secteurs : Rouen-Nord, Bihorel, St-Etienne-du-Rouvray, Mont-Saint-Aignan, Canteleu, Deville-lès-Rouen, Bois-Guillaume, Maromme. Il produit des précipitations très soutenues, des chutes de grêle (supérieures à 2 cm), de fortes rafales de vent et une activité électrique modérée à forte. Cet orage a poursuit sa route vers le Nord en touchant Le Houlme, Malaunay, Montville, Barentin, Limésy, Butot, Beautot, à l’est de Yerville, Vibeuf, St-Laurent-en-Caux. Ces deux cellules orageuses se sont rejointes et ont formé un amas pluvieux et orageux sur le Pays de Caux et le reste du département.


A 18h locale, une autre cellule orageuse (la dernière) s’est formée dans le département de l’Oise (60) et s’est dirigée dans le Pays de Bray en occasionnant également de fortes précipitations, des chutes de grêle, des rafales de vent importantes et une activité électrique modérée.


Voici quelques photos capturées par les internautes pour Météo 76.

Grêles observées (différence avec une balle) près de Yerville. Photo de Corinne Avenel
Grêle observée à St-Etienne-du-Rouvray. Photo de Yannick Denamur
Grêle photographiée à Bihorel. Photo de Mathias Guillaume

Quelques dégâts ont été observés. Voici quelques témoignages clé de l’épisode orageux :

Delphine : « grêlons énormes en cours secteur yerville et arbre couché forêt de Pavilly direction limesy passage impossible ! »


Elodie : « C’est bien tombé sur oissel, grêle orage et pluie. Obligé de s’arrêter sur le bas côté on ne voyait plus rien sur la route. »


Joanna : « Notre dame de gravenchon effectivement sacré averse de grêlons ! »


Vanessa : « Des arbres tombés sur les côtes de pavilly et saint austreberthe, passage impossible »


Alexandre : « Très violent, première fois de ma vie que j’ai eu un tel orage avec beaucoup de grêles »

Source : Facebook
Cumuls de précipitations en Seine-Maritime / Infoclimat

Sur l’ensemble de l’épisode orageux, j’enregistre jusqu’à 50 mm de pluies entre Trouville-Alliquerville et Louvetot en l’espace de 30-40 minutes. Mais aussi entre 60 et 70 mm de pluies sur les plateaux de Rouen, comme par exemple entre Houppeville et Isneauville et enfin jusqu’à 100 mm localement vers Criquiers à l’extrémité de l’Oise (60). Sur les stations du réseau principal et secondaire, il est tombé :

36.6 mm à Ectot-lès-Baons
33.5 mm à St-Martin-du-Bec
22 mm à Vinnemerville
19.1 mm à St-Romain-du-Colbosc
16.3 mm à Dieppe
14.6 mm à Petiville
13.2 mm à Eu
12.7 mm à Sommesnil
11.5 mm à Goderville
8.4 mm à Cuy-St-Fiacre
7.1 mm au Havre
4.2 mm à Fécamp

Source : Météociel

Voici quelques images des radars de précipitations.

Radar de précipitations à 17h30 locale / Météo France
Radar de précipitations à 18h locale / Météo France
Impacts de foudre observés entre 17h et 21h en Seine-Maritime / Météociel

Les 3/4 du département ont été concernés par des impacts de foudre, qu’ils touchent le sol ou non. Je n’ai pas le nombre exact mais plusieurs milliers ont été enregistrés.
Cet épisode orageux restera gravé dans la mémoire. Des ruissellements urbains se sont produit rapidement dans la Rue Verte à Rouen. Une femme, emportée par les eaux, a été retrouvée décédée sous une voiture. Météo 76 très affecté par ce drame souhaite les plus sincères condoléances à la famille et aux proches. Nous recensons également des blessés, des dégâts matériels et immatériels. Je souhaite également beaucoup de courage aux sinistrés touchés par cet événement. Pour boucler cet article, il y a eu 243 interventions des pompiers.

Fraîcheur marquée ce lundi 30 mai 2022

Comme à l’image de dimanche matin, les températures sous abri ont été très fraîches en Seine-Maritime. Ces valeurs ont été observées jusque sur le littoral. Un petit débrief des températures minimales du lundi 30 mai est présenté ci-dessus. La plus basse température a été enregistrée à Cuy-St-Fiacre avec +2.4°C !

Fraîcheur marquée ce dimanche 29 mai 2022

Malgré les Saintes-Glaces passées (11, 12 et 13 mai), il n’est pas rare d’observer des températures très fraîches en Seine-Maritime. Dans les archives, des températures hivernales ont déjà été enregistrées dans une ville métropolitaine, par exemple à Rouen avec +2.1°C le 24 mai 2013 et +2.6°C le 18 mai 2018 ! En l’occurrence, dans le Pays de Bray à Cuy-St-Fiacre, il a fait +1.9°C : là aussi ce n’est pas rare mais ça reste une valeur exceptionnellement basse pour la saison !

Pourquoi un tel mercure ? Avant de vous expliquer en détail, je vous mets une carte ci-dessous qui illustre la position des centres d’actions, l’anomalie froide et notre position (modèle GFS).

Un anticyclone positionné en Islande, qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, véhicule l’air froid présent en altitude en Mer du Nord (entre l’Angleterre et la Scandinavie). Dans la nuit de samedi à dimanche, la faveur d’éclaircies nocturnes (rayonnement nocturne de la Lune au sol) et un vent très faible favorisent la baisse du mercure (si le vent souffle, il « brasse l’air »). Le contexte était particulièrement propice à une fraîcheur marquée au petit matin.